Le Buzz autour de la thérapie par le son

Anton Sheikh-Fedorenko
08 Mai, 2020
Est-ce vous avez déjà écouté un morceau de musique qui vous a fait vous sentir mieux ? Si oui, alors vous connaissez déjà les avantages du son. La thérapie par le son, souvent appelée guérison par le son, avait été utilisé pour des siècles pour aider avec de nombreux maux. Par exemple, la civilisation grecque antique utilisait la musique afin de traiter les troubles mentaux, le son a été utilisé pour aider les gens à être plus productifs et créatifs, ainsi que pour améliorer le moral. Aujourd’hui, beaucoup de personnes utilisent la guérison par le son comme moyen pour aider avec la santé physique, émotionnelle et psychologique. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux bénéfices, supportés par la science, des thérapies par le son pour la santé.

Thérapie musicale

 
La thérapie musicale est une des formes les plus communes de thérapie par le son, qui est utilisée pour améliorer la santé mentale et physique. Beaucoup d’études qui ont été publiées soutiennent l’utilisation de la musique comme un outil pour aider à gérer et traiter différents troubles et conditions comme l’anxiété, la dépression, la démence et les troubles du spectre autistique. Des études ont démontré que la musique semble activer sélectivement les systèmes neurochimiques et les structures cérébrales liées aux états de bien-être, à la régulation des émotions et à l'attention d'une manière qui encourage des changements bénéfiques. Une revue de 2013 a examiné des centaines d'études portant sur l'effet de la musique sur le cerveau et a révélé que dans l'ensemble, la musique améliore la fonction du système immunitaire du corps de même qu’elle réduit les niveaux de stress. [1]

Thérapie Vibroacoustique


En plus de la thérapie musicale, il y a d’autres formes de thérapie par le son. Une de ces formes est un traitement basé sur la vibration sonore connue sous le nom de thérapie vibroacoustique (TVA), qui implique l'utilisation d'ondes sonores à basse fréquence pour produire des vibrations mécaniques qui, lorsqu'elles sont appliquées directement sur le corps, peuvent pénétrer au niveau cellulaire et aider à gérer la douleur, améliorer la mobilité, réduire la raideur musculaire et augmenter la circulation sanguine. En 2018, une étude pilote a découvert que les patients avec des douleurs chroniques au dos avaient moins de douleurs et des meilleures activités fonctionnelles après un traitement de 4 mois impliquant de la simulation de son a basse fréquence (entre 16-160 Hz) dans les deux mains et pieds. [2]

Fréquence de solfège


Une autre forme de guérison par le son sont les fréquences de Solfège – des tonalités musicales électromagnétiques qui sont censées favoriser la guérison profonde. Depuis longtemps associé avec la musique de médiation, chaque fréquence de Solfège a un but distinct et équilibre l’énergie corporelle. Les exemples de fréquences de Solfège et leurs bienfaits supposés inclus : 


174 Hz – Soulage la douleur et la tension (anesthésiant naturel)
396 Hz – libère la peur et la culpabilité
417 Hz – libère de la négativité et les traumatismes passés
528 Hz – favorise la clarté, la paix et répare l'ADN
639 Hz – reconnecte et équilibre les relations 
741 Hz – améliore les compétences de résolution de problèmes et la stabilité émotionnelle
852 Hz – favorise l'harmonie avec l'univers et soi-même (éveil de l'intuition)
936 Hz – crée de la place pour sois et l'unité


 
L’investigation scientifique sur les effets des fréquences de Solfège sur la santé en est encore à ses débuts. Néanmoins, dans une étude japonaise de 2018, les auteurs ont observé les effets d’une fréquence de 528 Hz sur le système endocrinien et le système nerveux autonome. Les résultats ont suggéré qu’une fréquence de 528 Hz a un fort effet de réduction du stress, même après seulement cinq minutes d’exposition. [3] De plus, l'étude a montré que la musique de différentes fréquences avait des effets différents sur le système endocrinien. [3] Cette étude est l'une des premières à fournir des preuves scientifiques à l'appui de l'utilisation des fréquences de Solfège comme forme de thérapie par le son.

Battements binauraux ou entraînement cérébral


Un autre genre de guérison par le son qui est en train de gagner de la popularité sur les plateformes grand public, en particulier pour aider pour le stress, l’anxiété et la fonction cognitive, est basé sur le concept de « battement binauraux » ou «  entrainement cérébral », qui a pour hypothèse que l’écoute de certaines fréquences peut synchroniser les ondes cérébrales pour atteindre des états de relaxation profonds, ce qui aide par conséquent à restaurer les fréquences vibratoires normales des cellules de notre corps. Les ondes binaurales ont été découvertes pour la première fois en 1839 par Heinrich Wilhelm Dove ; cependant, ce n’est pas avant 1973 que le Dr. Gerald Oster, un biophysicien ait publié un article dans Scientific American intitulé “Auditory Beats in the Brain” qui a offert de nouvelles perspectives sur ce phénomène. Les battements binauraux peuvent être considérés comme une illusion auditive - autrement dit, lorsque deux sons légèrement différents sont joués séparément sur chaque oreille (via un casque), la différence absolue entre les sons est perçue comme une nouvelle tonalité appelée battement binaural. Les battements binauraux introduisent une nouvelle fréquence au cerveau, où les ondes cérébrales sont forcées de se synchroniser avec elle - par conséquent, la fréquence peut être utilisée pour « pirater » les ondes cérébrales afin de modifier l'état de conscience et de vigilance ainsi que pour favoriser la guérison. Par exemple, les battements binauraux peuvent être utilisés pour diminuer les états des ondes cérébrales de bêta (c.-à-d. conscience réveillée normale) à alpha (c.-à-d. état détendu) à thêta (c.-à-d. relaxation profonde / méditation) et même à delta (c.-à-d. état de sommeil profond où le soulagement de la douleur et la guérison interne se produit). Le contraire est également vrai, c'est-à-dire que les battements binauraux peuvent également augmenter les états des ondes cérébrales au gamma, qui est un état cognitif de haut niveau où se produisent les rappels de mémoire et la prise de conscience maximale. (Fig. 1).

Fig. 1. Les états des ondes cérébrales et les activités associés.


Des études ont montré qu'il y a plusieurs avantages à écouter les battements binauraux tels que l'augmentation de la concentration chez les enfants atteints de trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (TDAH) [4], réduire le stress chez les patients opérés [5], améliorer le sommeil [6], aider à la cognition [7], traiter l'anxiété [7,8], réduire les douleurs chroniques [7,9] et moduler l'humeur [10]. Ce circuit intégré montre à quoi ressemblent les battements binauraux. 


Même si la science est encore en train de rattraper son retard pour comprendre le mécanisme derrière les guérisons par le son, il y a plein d’études prometteuses qui montrent les effets positifs sur la santé de différentes formes de thérapies par le son, et donc, la guérison par le son est une bonne addition à la boîte à outils thérapeutique de tous.


 
Vous souhaitez essayer les ICs sonores ? Récemment, nous en avons ajouté quelques-uns sur Infopathy - cliquez ici pour les voir. Pour utiliser les signaux sonores, consultez la Méthode 4 nouvellement ajoutée. Après avoir essayé, n'hésitez pas à partager votre expérience avec nous en remplissant le formulaire de retours.
 
 

Références

1. Chandra, M. L. and Levitin, D. J. The neurochemistry of music. Trends in cognitive sciences 2013, 17, 179. DOI: 10.1016/j.tics.2013.02.0
2. Lim, E. et al. Treatment of chronic back pain using indirect vibroacoustic therapy: a pilot study. J Back Musculoskelet Rehabil. 2018, 31, 1041. DOI: 10.3233/BMR-171042
3. Akimoto, K. et al. Effect of 528 Hz music on the endocrine system and autonomic nervous system. Health 2018, 10, 1159. DOI: 10.4236/health.2018.109088
4. Kennel, S et al. Pilot feasibility study of binaural auditory beats for reducing symptoms of inattention in children and adolescents with attention-deficit/hyperactivity disorder. J Pediatr Nurs 2010, 25, 3. DOI: 10.1016/j.pedn.2008.06.010
5. Padmanabhan, R., Hildreth, A. J., and Laws, D. A prospective, randomized, controlled study examining binaural beat audio and pre-operative anxiety in patients undergoing general anesthesia for day case surgery. Anesthesia 2005, 60, 874. DOI: 10.1111/j.1365-2044.2005.04287.x
6. Abeln, V. et al. Brainwave entrainment for better sleep and post-sleep state of young elite soccer players - a pilot study. Eur J Sport Sci 2014, 14, 393. DOI: 10.1080/17461391.2013.819384
7. Garcia-Argibay, M., Santed, M.A. & Reales, J.M. Efficacy of binaural auditory beats in cognition, anxiety, and pain perception: a meta-analysis. Psychological Research 2019, 83, 357. DOI: https://doi.org/10.1007/s00426-018-1066-8
8. Le Scouarnec, R. P. et al. Use of binaural beat tapes for treatment of anxiety: a pilot study of tape preference and outcomes. Altern Ther Health Med. 2001, 7, 58.
9. Zampi, D. D. Efficacy of theta binaural beats for the treatment of chronic pain. Altern Ther Health Med. 2016, 22, 32.
10. Wahbeh, H., Calabrese, C., Zwickey, H. Binaural beat technology in humans: a pilot study to assess psychologic and physiologic effects. J Altern Complement Med. 2007, 13, 25. DOI: 10.1089/acm.2006.6196
3
2725


MZ
09 Mai 2020
MES COMPLIMENTS PERSONNELS À VOUS ET À VOTRE ÉQUIPE. CE QUE VOUS FAITES EST INCROYABLE ET VOUS PASSERA TOUT AUX PROCHAINES ÉTAPES DE L'ÉVOLUTION. UN GRAND MERCI ET GARDEZ LE CONTACT. MAX ZANCHI
Voir l'original
Merci beaucoup, Max, pour votre soutien !!
Voir l'original